DISPOSITIONS SPECIFIQUES (Andenne + Basse-Sambre + Namur)

DISPOSITIONS SPECIFIQUES
ANDENNE + BASSE-SAMBRE + NAMUR
Dispo SPECIFIQUES plan hiver 2016-17.pdf
Document Adobe Acrobat 768.3 KB

INFORMATIONS IMPORTANTES

 

 

Informations et conseils sur la conduite à adopter en cas d’hypothermie

 

  •  En cas d’hypothermie, une personne peut ne pas se rendre compte de son état.

Les risques d’hypothermie sont généralement présents lorsque les températures sont très basses, mais également lorsque les températures entre le jour et la nuit diffèrent de plus de 10°, ou lorsqu’une personne est transie du fait de la pluie, de vents violents, d’une transpiration excessive ou du fait d’une immersion dans l’eau froide.

 

  • Certaines personnes sont plus à risques.

Les personnes âgées, les jeunes enfants, les personnes sous influence d’alcool, les personnes souffrant de troubles psychiatriques et les sans-abri sont des personnes à risques.

 

  • Plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque d’hypothermie.

La consommation d’alcool, le port de vêtements mouillés, des dermatoses étendues, l’absence de graisse sous-cutanée, la prise de neuroleptiques, … sont autant de facteurs qui viennent augmenter les risques d’hypothermie. Plus généralement, pour peu que son état de santé soit dégradé, une personne a plus de risques de souffrir d’une hypothermie.

 

  • Les signes de l’hypothermie 

 Dans la première phase : frissons, élocution saccadée, peau pâle et froide, respiration superficielle, pouls rapide.

 

Dans la seconde phase : disparition des frissons, engourdissement/somnolence, ralentissement de la respiration pouvant aller jusqu’à l’arrêt respiratoire, hypotension pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque.

 

  • Les conduites à adopter

 En cas d’hypothermie légère (température corporelle entre 34°C et 35°C) :

 

-         Soustraire la personne du froid ;

-         Lui mettre un bonnet et l’envelopper dans une couverture de survie ;

-         Lui faire boire une boisson chaude (mais pas brûlante) ;

-         La conduire dans un lieu d’accueil chauffé, et lui donner une douche tiède en la laissant assise sur un tabouret. Veiller à ce qu’elle soit bien séchée et qu’elle remette des vêtements propres ;

-         L’inciter à prendre un repas chaud et à se reposer ;

-         S’assurer que la température est remontée à 37°C avant que la personne ne quitte le lieu.

 

En cas d’hypothermie sévère (inférieure à 34°C), appeler les urgences médicales. En attendant l’arrivée des secours :

 

-          Lui mettre un bonnet et l’envelopper dans une couverture de survie ;

-          Si elle est consciente, lui donner une boisson chaude. Attention à ne pas essayer de la faire boire si elle est inconsciente !

 

 

Comme il n’est pas facile ni même très fiable de prendre la température d’une personne sans matériel adapté, par mesure de sécurité, dès qu’un doute ou une inquiétude est présente concernant l’état d’une personne et sa température, référez-vous en aux urgences (appelez le 112).

Les dangers du refroidissement éolien

 

Les risques du refroidissement éolien et quoi faire

Refroidissement éolien

Risques pour la santé

Quoi faire

0 à -9

·       Légère augmentation de l'inconfort.

  • S'habiller chaudement.
  • Demeurer au sec.

-10 à -27

·       Inconfortable.

·       Risque d'hypothermie et de gelure si la personne se trouve à l'extérieur pendant de longues périodes sans protection adéquate.

  • Porter des couches de vêtements chauds, avec une couche extérieure résistante au vent.
  • Porter un chapeau, des mitaines ou des gants isolants, un foulard et des chaussures isolantes et imperméables.
  • Demeurer au sec.
  • Rester actif.

-28 à -39

·       Risque élevé de gelure très superficielle ou de gelure. Surveiller les engourdissements ou les blancheurs au visage et aux extrémités.

·       Risque élevé d'hypothermie si la personne se trouve à l'extérieur pendant de longues périodes sans vêtements adéquats ou sans abri contre le vent et le froid.

  • Porter des couches de vêtements chauds, avec une couche extérieure résistante au vent.
  • Couvrir la peau exposée.
  • Porter un chapeau, des mitaines ou des gants isolants, un foulard, un tube au cou ou un masque, et des chaussures isolantes et imperméables.
  • Demeurer au sec
  • Rester actif

-40 à -47

·       Risque très élevé de gelure : Surveiller les engourdissements ou les blancheurs au visage et aux extrémités.

·       Risque très élevé d'hypothermie si la personne se trouve à l'extérieur pendant de longues périodes sans vêtements adéquats ou sans abri contre le vent et le froid.

  • Porter des couches de vêtements chauds, avec une couche extérieure résistante au vent.
  • Couvrir toute la peau exposée.
  • Porter un chapeau, des mitaines ou des gants isolants, un foulard, un tube au cou ou un masque, et des chaussures isolantes et imperméables.
  • Demeurer au sec
  • Rester actif.

-48 à -54

·       Risque grave de gelure : surveiller souvent les engourdissements ou la blancheur du visage et des extrémités.

·       Risque grave d'hypothermie si la personne se trouve à l'extérieur pendant de longues périodes sans vêtements adéquats ou abri du vent et du froid.

  • Être prudent. Porter des couches de vêtements chauds, avec une couche extérieure résistante au vent.
  • Couvrir toute la peau exposée.
  • Porter un chapeau, des mitaines ou des gants isolants, un foulard, un tube au cou ou un masque, et des chaussures isolantes et imperméables.
  • Être prêt à réduire la durée de vos activités extérieures et même, à les annuler.
  • Demeurer au sec.
  • Rester actif.

-55 et plus froid

DANGER ! Les conditions extérieures sont EXTREMEMENT dangereuses.

  • Demeurer à l'intérieur